LE PLUS GRAND FESTIVAL DE HARP AU MONDE

banner-RJ.jpg

ONLINE

XV RioHarpFestival-virtuel

 

En août 2020, Rio de Janeiro est devenue la capitale mondiale des harpes, enregistrant un public de plus de 150000 spectateurs.

Et puis, São Paulo, Lisbonne et Coimbra au Portugal.

Le XV RioHarpFestival a non seulement maintenu la tradition des 14 années précédentes, mais a également fait face à la pandémie qui a frappé le monde, et qui n'a même pas empêché sa réalisation en 2020. Reporté de mai à août, adapté aux circonstances qui ont non seulement empêché la venue de harpistes préalablement convenus ainsi que l'annulation d'événements dans des espaces culturels et toujours sans prévision de retour, sa version virtuelle, en véritable tour du monde au son des harpes, a tenu, à Rio, 63 concerts avec des harpistes et musiciens de 31 pays dont Brésiliens importants et orchestres de projets sociaux et, à la surprise de ses organisateurs, a atteint un public de plus de 150000 spectateurs et qui s'est étendu à São Paulo (V SPHarpFestival) et à Lisbonne et Coimbra, au Portugal.Le RioHarpFestival a mis le Brésil sur le circuit mondial de la harpe.

 

POINTS FORTS:

Parmi les nouveautés, la harpiste Claire Le Fur qui a filmé des performances de harpe au fond de la mer des Caraïbes, Jacques Vandelvede, de Belgique, jouant sur une double harpe et, à la fin, le 31 août, Kobie du Plessis, harpiste d'Afrique du Sud Sud jouant de la musique européenne. Tous les concerts étaient virtuels et diffusés via les réseaux sociaux ainsi que par Rádio Música no Museu ( www.radiomusicanomuseu.com ).

Et de nombreuses nationalités étaient présentes dans la liste des attractions: italienne, portugaise, belge, croate, sud-africaine, japonaise, colombienne, argentine, paraguayenne, nord-américaine, péruvienne et brésilienne sont certaines d'entre elles et les types de harpe sont également variés, de classique et celtique à la llanera régionale, paraguayenne, koto-japonaise, kora-africaine, en plus des indiennes et iraniennes de la double harpe du Belge Jacques Vandelvede, des électriques de Jonathan Faganello, de la Symphonie ardente et de l'italien Raoul Moretti et une autre nouveauté, le therumim du Néerlandais Thorwald Jørgensen.

Il convient également de noter l'inclusion d'orchestres de diverses communautés dans des œuvres d'insertion sociale par la musique entrelacée avec des harpistes étrangers, avec des gains réciproques évidents.

AUTRES FAITS MARQUANTS:

Ecos Latinos, de la Nouvelle-Orléans, s'est produit avec l'orchestre Violões do Forte, un projet développé dans la communauté Pavão-Pavãozinho, la Camerata do Uerê, de la communauté Maré et l'orchestre Music for All, de Piaui. Les tambours japonais, certains jusqu'à 2 mètres de haut, ont joué avec le groupe Seiha de koto, montrant l'intégration de la percussion avec la harpe et vantant la culture japonaise. L'Italien Enrico Euron s'est produit dans un château en Italie.

Les Alizes, un quintette de France et de Martinique, a donné des présentations dans le contexte de la magnifique mer des Caraïbes. Mise en évidence également pour la musique libanaise avec Al-Nur Kibir et dans la liste des harpistes classiques, Sasha Boldachev, de Russie, Kobie di Plessis, d'Afrique du Sud, Elizabeth Jaxon, des États-Unis, Edith Gaeger, d'Autriche, Florence Sitruk d'Allemagne, Maria Palatine, de Belgique et Jana Bouskova, principale harpiste de l'Orchestre philharmonique tchèque, sur la photo, entre autres.

V SPHarpFestival:

São Paulo est également entré dans le circuit des festivals, déjà dans sa cinquième version - V SPHarpFestival - qui grandit à chaque édition, confirmant la puissance de l'un des instruments de musique les plus délicats. À partir du 1er. Septembre et peut-être que c'est une question de temps pour que, comme la musique au musée , elle puisse atteindre tout le Brésil.

EXPANSION À L'EXTÉRIEUR:

Alors qu'il s'est déjà étendu en 2019 à l'Europe avec des concerts à Lisbonne et Coimbra (Portugal), Madrid (Espagne), Bruges (Belgique), Porquerolles, Grasse (France), Milan (Italie), Guyane et les Caraïbes, le tout avec des harpistes locaux, montrant ainsi sa répercussion internationale qui se répète non seulement en 2020 à cause du Coronavirus mais néanmoins, il se produit en 2020 au Portugal, en plus de Lisbonne au Musée National de la Musique, et a participé aux célébrations des 730 ans de l'Université de Coimbra.

  

MUSIQUE AU MUSÉE:

RioHarpFestival fait partie de Music at the Museum , considéré comme la plus grande série de musique classique au Brésil, qui en 23 ans d'activité a enregistré un public de plus d'un million de spectateurs au Brésil du Nord au Sud, et qui s'est étendue aux villes de pays de tous les continents emmenant la musique et les musiciens brésiliens à l'étranger. Titulaire de 30 prix nationaux et internationaux, il a fait l'objet d'un Master à l'Université de Berlin.

Dans son programme annuel, divisé en concerts en fonction des saisons (Concerts d'été, d'automne, d'hiver, de printemps et de Noël), chaque mois privilégie un thème ou un costume. Mai serait le mois des harpes mais en 2020 reporté à août. Et novembre est le mois du vent, le XI RioWindsFestival .

HARPISTE S

 

1 - Allemagne

Florence Sitruk - harpe classique

 

2 - Afrique du Sud

Kobie du Plessis - harpe classique

 

3 - Argentine

Duo Portinari - Soledad Ya Ya (harpe classique) et Peter Pas (Canada), alto

Lucas Petroni - harpe paraguayenne

Walter D´Harpa - harpe paraguayenne

Nous sommes une entreprise familiale.

4 - Autriche

Edith Gaesteiger - harpe classique

Nous sommes une entreprise familiale.

5 - Belgique

Gabriela Garcia - harpe classique

Jacques Vandelvede - harpe classique

Maria Palatine - harpe classique

Pia Salvia - harpe classique

Nous sommes une entreprise familiale.

6 - Brésil

Burning Symphony - Jonathas Faganello - harpe électrique

Harpe Jonca - Harpe celtique

Nando Araujo - 60 minutes - conférence et musique - harpe celtique

Newton Nazareth - conférence et musique

Orchestre de musique pour tous (Piaui) - Maestro Sergei Eliasar de Carvalho

Tatiana Henna - harpe classique

Trio D`Ambrosio - Maria Celia Machado , harpe classique, Maria Helena Andrade , piano et orchestre Violões do Forte

Vanja Ferreira - harpe classique

Nous sommes une entreprise familiale.

7 - Bulgarie

Angela Madjarova - en Duo Grèce - Katerina Kitov - harpe classique

Nous sommes une entreprise familiale.

8 - Chili

Christian Rodrigues - Harpe celtique

 

9 - Équateur

Ernesto Guerra - harpe paraguayenne / harpe classique

10 - Espagne

Maria Rosa Calvo y Manzano - harpe classique

Yerko Lorca - kora, harpe africaine

Yerko Lorca et Kuan Kin (Taiwan) - kora, harpe africaine

Nous sommes une entreprise familiale.

11 - États-Unis

Cheyenne Brown - Harpe celtique

LATIN ECOS - Patrice Fisher - Harpe celtique

Elizabeth Jaxon - harpe classique

12 - France

Claire Le Fur Minutes (Deep Sea) - Harpe Classique / Harpe Celtique

Clemence Boinot - harpe classique

Les Alizes - Claire Le Fur , harpe classique

Artemisia Trio - France / Italie - Alessandra Magrini , harpe classique,

Nous sommes une entreprise familiale.

13 - Pays-Bas

Thoward Jorgensen , thérémine,

 

14 - Inde

Pré Raman - harpe indienne

15 - Iran

Navayemher Band - harpe iranienne

Bande Nobang

16 - Italie

Enrico Euron - Harpe celtique

XV RioHarpFestival-virtuel-virtuel

XV FESTIVAL INTERNATIONAL DE HARPE DE RIO DE JANEIRO-virtuel

Le XV ème FESTIVAL INTERNATIONAL DE LA HARPE DE RIO DE JANEIRO-virtu al

XV RIO DE JANEIRO INTERNATIONAL HARP FESTIVAL-virtuel

Août / août-septembre / septembre 2020